Concilier métier passion et maternité

D’après mes échanges avec vous via mon mini sondage sur l’équilibre de vie des femmes, concilier métier passion et maternité est une question qui vous tient à coeur et qui revient souvent pour préserver votre équilibre de vie. Je suis aussi concernée ! Petite, j’ai grandi avec le rêve de devenir maman. Parallèlement, j’ai aussi nourri des ambitions professionnelles. Comment trouver l’équilibre quand on exerce un métier passion et qu’on devient maman ? Je suis sûre que nous sommes nombreuses à vouloir trouver ce fameux équilibre. Dans quelle mesure est-ce possible ? Comment réussir à concilier métier passion et maternité ?

Vous êtes prêtes ladiiiies ? On y va : chaussez vos lunettes de soleil, même s’il fait gris on s’en fout : on ose se la péter, on sort les poussettes, les cosys, et on s’entraide entre femmes 😉

A vos marques,

prêtes,

C’est parti !

Pour réfléchir à ces questions, j’ai fait appel à mon amie et bloggeuse Lindsay Vandenbosch, auteure du blog Parent Level Up, un des blogs coup de cœur de Madame Newstart.

Au cours de son interview chez Madame Newstart, Lindsay nous a livré de précieux conseils et retours d’expérience de jeune maman passionnée par son nouveau métier de bloggeuse.

Vous allez notamment découvrir :

  • les rituels quotidiens qui aident Lindsay à se mettre à une juste distance du quotidien,
  • ce qu’elle a retenu comme leçons de vie des différents métiers qu’elle a exercés avant de choisir son métier passion
  • ses astuces de maman de deux enfants en bas-âge pour s’organiser et s’épanouir professionnellement en travaillant de chez elle

poster interview Manuella

Au fait, votre aide est précieuse pour m’aider à créer des contenus pertinents et d’actualité pour mes lectrices.

Je vous invite donc à participer à mon mini-sondage en ligne sur l’équilibre de vie des femmes !

Grâce à vous, mes contenus répondent à vos besoins réels du moment 😉

Plus de trente femmes ont participé à ce sondage. Un grand merci à elles pour leur confiance et à toutes les futures participantes !

==> Pour participer, cliquez sur le poster ci-dessous :

Poster lien sondage équilibre de vie

Hello Lindsay ! Nous nous retrouvons aujourd’hui autour d’un sujet que tu connais bien pour le vivre au quotidien.

“Alors, voyons voir” (comme dirait mon petit prince avant de démarrer une nouvelle activité) :

Q1 : Comment concilier métier passion et maternité ?

Peux-tu, pour les lectrices qui ne te connaissent pas encore, te présenter et nous dire quelle est ta situation pro et perso actuelle ?

Oui, bien sûr!

Bonjour à toutes, je m appelle Lindsay, j ai 29 ans.

Je suis maman de 2 enfants, une fille de 3 ans et 1 garçon d un mois.

J’anime le blog Parent Level Up et aide les parents à améliorer leur quotidien (relation avec les enfants et la gestion des tâches domestiques).

Q2 : Comment as-tu eu l’idée de ton métier passion d’aujourd’hui ?

J ai toujours aimé aider.

Je suis bénévole dans la protection animale, j ai animé dans les hôpitaux et maisons de retraite et j ai beaucoup travailler dans l aide à la personne.

Quelques mois après la naissance de ma fille, j ai créé ma première entreprise.

Le principe était de vendre des vêtements d enfants d occasion de qualité sur internet. Je voulais racheter et vendre au juste prix, vérifier moi même la qualité et gérer l expédition (en plus d alimenter le site avec les photos). Bref! Faire gagner du temps et de l argent aux parents.

Avec un bébé à s occuper, j ai vite manqué d énergie et ai fermé rapidement.

Entre temps, une connaissance m a conseillé de lire le livre d Olivier Roland : Tout le monde n’a pas eu la chance de rater ses études.

 J ai mis du temps à me motiver à le lire vu l’épaisseur et le type de livre (je lisais à l’époque que pour le loisir). Mais une fois lu, ça était une révélation!

Ma vie a changé depuis, j ai lu beaucoup de livres de développement personnel et d’aide à la parentalité. 

J’ai également testé des méthodes d’organisation, de rangement, de désencombrement, d’éducation basée sur la parentalité positive aussi.

En écrivant mes articles, je peux aider des parents à distance et leur éviter certaines galères que j’ai vécu… tout en m’occupant de mes enfants.

Q3 : Avant d’avoir un métier passion, que faisais-tu professionnellement ? Comment choisissais-tu tes emplois précédents ? Selon quels critères ?

Ahaha, mon conjoint me surnomme Jarod, de la série Le Caméléon. 

Palfrenière, assistante de vie, garde d enfants, serveuse, femme de chambre, commis de cuisine, secrétaire plutôt axé dans le médical, opératrice de saisie, téléopératrice back office, agent immobilier, opératrice de production, emballeuse, mannequin de cabine, inventoriste, enquêtrice terrain… Je pense que c’est tout…

Je privilégiais les missions intérimaires ou CDD courte durée au cas où je n’appréciais pas l’ambiance.

L’ambiance de travail est le plus important pour moi. J’ai déjà eu les larmes aux yeux sur le chemin d’un travail pour cause de harcèlement de la part de ma responsable qui était mal dans sa peau car elle avait un poste de niveau BAC+2 alors qu’elle avait un BAC+5. Ironie du sort, qu’elle se disait “épanouie”…

Je n’apprécie pas non plus les équipes qui dénigrent les patrons : c’est une habitude de dénigrer ceux qui ont réussi. Ceux qui peuvent embaucher du personnel à plus ou moins grande échelle.

Je trouve cela dommage : les gens ne voient que la réussite et non les galères.

Je préférais passer par les boites d’intérim car je n’avais pas forcément d’entretien à passer : je devais d’abord faire mes preuves et je préfère ça que de me vendre à l’oral… Surtout si c’est pour rester derrière un ordinateur!

Mon premier emploi, c’était pour pouvoir monter à cheval, j avais 13-14 ans. En échange de nettoyer les écuries et faire les soins des chevaux.

Preuve en image : 

femme ferme chevaux

Mon deuxième pour ne plus vivre chez mes parents. Pendant ma première année de droit, j’étais assistante de vie pour une personne handicapée moteur.

Mon troisième pour être indépendante et offrir un ordinateur à mon copain de l’époque!

J’ai ensuite enchaîné les contrats dans différents secteurs pour “trouver ma voie”.

Q4 : Penses-tu que le fait d’être jeune maman est compatible avec le fait de démarrer une nouvelle carrière ? 

jeune maman et bébé

Si votre enfant dort la journée… oui! Sinon, je recommande d’attendre un peu ou de le faire garder.

Le souci avec le fait de faire garder son enfant par une tierce personne est qu’on peut s’en vouloir car on travaille de chez soi. 

Afin d’éviter les remords, il faut garder en tête que plus vite l’entreprise donne des résultats, plus vite on peut dégager du temps pour sa famille.

Si on ne peut pas le faire garder, il faut accepter que l’entreprise avance doucement (mais surement).

Q5 : La question un brin polémique : Que penses-tu de l’écart moyen de 12 à 15% des salaires entre les femmes et les hommes dans les entreprises françaises ?

Je suis pour qu’une personne soit payé pour ses compétences et non sur le temps passé au travail.

Je pense que quand on a des enfants, nous développons certaines compétences annexes bien pratiques pour l’entreprise : une autre façon de communiquer, une rapidité d’exécution, etc… Qui peuvent pallier à certaines heures manquantes.

Le congé maternité ne devrait pas s’appeler ainsi car on apprend pendant son “congé“, surtout en capacité d’adaptation.

Il y a 2 principaux soucis pour moi :

  • les employeurs voient les arrêts pour enfants malades et non les compétences de maman.
  • et les femmes se diminuent quand elles présentent un CV avec une période sans “expérience professionnelle” cause maternité.

Comment voulez vous négocier un salaire si vous n’avez pas conscience de votre valeur?

Q6 : Que change pour toi le fait d’être jeune maman une deuxième fois et le fait de développer ton métier passion ?

(En terme d’état d’esprit, le fameux “mindset”, en terme d’organisation, de priorisation, d’équilibre de vie pro-perso, d’épanouissement…et tout ce à quoi cette question te fait penser ;-))

Comme je travaille dans l’aide aux familles, le fait de “reprendre depuis le début” me permet de me replonger dans mon passé. Qui j’étais? Quelles étaient mes frustrations? Mes soucis vis à vis des soins de ma fille et de ma maison?

Et de tester ce que je n’ai pas pu mettre en pratique avec ma fille par manque de connaissance.

Mon fils est très zen comparé à ma fille au même âge, ma maison est bien rangée (la plupart du temps…) et j’ai du temps pour moi. Il y a évidemment des moments qui sont plus compliqués que d’autres mais je sais prendre de recul. 

Ma priorité reste ma famille et mon confort (hydratation, douche et sommeil) pour être en forme pour mes enfants. Je planifie d’autres moments pour travailler en accord avec mon conjoint. Il y a des semaines où je peux travailler 10h et d’autres 40h : je suis toujours avec de quoi noter si j’ai une idée… même en pleine nuit!

Monter sa boite est un choix, mes enfants n’ont pas à souffrir de ça. 

Ils sont ma motivation et ma source d’inspiration s’en en avoir conscience. C’est frustrant parfois!

Q7 : Dans mon enquête sur l’équilibre de vie pro-perso, la frustration et la culpabilité sont deux sentiments que les mamans vivent au quotidien. As-tu des astuces personnelles que tu voudrais bien partager avec mes lectrices pour apprendre à les gérer ? Des ingrédients qui fonctionnent pour toi, dans ta vie de famille et de couple, dans ta tête aussi ?

Etre consciente d’avoir le choix.

Vous n’aimez pas votre travail? Trouvez en un autre! Compliqué avec les enfants? Et si vous aviez peur de changer vos habitudes? Peur de l’inconnu?

Etre consciente d’avoir le choix nous permets d’être actrice de notre vie plutôt que de la subir.

Vous ne voulez plus subir votre ménage seule? Parlez en. Prenez l’initiative, votre famille ne lit pas dans les pensées. 

Acceptez que les tâches déléguées ne soient pas comme vous le souhaitez, acceptez les idées d’organisation des autres.

A trop mettre les femmes en avant sur la “tenue de la maison” et travailler en même temps, inconsciemment, je pense qu’on se met la pression pour pas grand chose au final.

Savoir d’où vient la frustration et la culpabilité est nécessaire.

Coupable de travailler et ne pas avoir la patience que vous souhaitez avec votre enfant le soir? Arrêtez de travailler, passez au mi temps, changez de travail, changez votre mode de consommation (pour diminuer les charges et pouvoir vivre avec un salaire plus bas), formez vous.

Vous êtes fatiguée cause tâches ménagères? désencombrez, embaucher une aide ménagère 3h/semaine, investissez dans des robots ménagers (lavante séchante, aspirateur autonome, lave vaisselle, robot de cuisine style cookéo), préparez vos repas à l’avance, etc…

Si votre enfant a du mal à aller se coucher à 20h, décalez l’heure et profitez de ce temps pour jouer avec, le câliner, dessiner, lire des histoires.

20 minutes, c’est le temps dont votre enfant a besoin être pleinement comblé.

Avec le nombre de techniques d’organisation qu’il y a, vous trouverez forcément chaussure à votre pied.

Attention, tout ne va pas se régler en 1 mois! Mais si vous ne faites que lire sans tester les conseils, vous resterez au point de départ. 

Q8 : Ton travail te rend-il heureuse ou étais-tu déjà heureuse avant d’avoir ton métier passion actuel ? Mais au fait, qu’est-ce qu’un travail pour toi ? Considères-tu aujourd’hui que ton métier passion est un travail ?

J’étais déjà heureuse car je ne travaille pas, je m’amuse.

Si un travail ne m’amusait pas, j’attendais la fin du contrat et je changeais. 

En m’amusant, je suis plus efficace donc c’était un contrat gagnant-gagnant avec mon employeur. 

J’adore me challenger, combien de dossiers je peux traiter en 1h ou en combien de temps puis je accueillir un patient, par exemple.

Un jour, c’était mon 2e jour, j’ai demandé à une responsable combien de dossiers étaient traités dans la journée par personne. Elle m’a dit 110. J’ai traité 104. Je n’étais pas bien et quand elle a vu mes quotas, elle a halluciné et m’a avoué que les personnes de son équipe traitées environ 80 dossiers à la journée. Elle voulait juste plaisanter et je n’ai pas perçu l’ironie de sa réponse…

Mon métier passion n’est donc pas un travail à mes yeux, même s’il me demande une certaine discipline et que je souhaite en vivre sur le moyen terme.

Q9 : Comment sais-tu quand tu atteins une des limites que tu te fixes pour concilier métier passion et maternité ? Quels sont les signes qui t’alertent personnellement et qui t’aident à éviter le burn-out par exemple ?

Ayant subit un burn out il y a 4 ans, je fais tout pour ne plus le revivre!

Je suis passée par une légère dépression après mon premier accouchement également.

Pour l’arrivée de mon fils, je me suis fixée une règle : ma routine du matin doit être faite.

  • boire un verre d’eau,
  • me doucher rapidement
  • et écrire ou m’instruire (comme écouter un livre audio ou regarder une video youtube).

J’allaite de temps en temps mon fils entre deux mais ces 3 actions simples doivent être faites.

Si je n’ai pas le courage pour une de ces actions, il y a un souci et je lève le pied.

Evidemment, j’en parle à mon conjoint qui va en faire plus que d’habitude pour me laisser me reposer : un vrai travail d’équipe!

Si, comme pour les ladies de la #teamnewstart, l’équilibre de vie est quelque chose que vous voulez construire et cultiver dans votre quotidien, pour mieux concilier vie pro et vie perso, j’ai créé pour mes lectrices un bonus gratuit. Vous êtes plusieurs à l’avoir téléchargé : pour celles qui hésitent encore, voici le lien pour recevoir ma méthode personnelle en 7 étapes par email pour voir plus clair dans votre situation actuelle.

Si vous avez lu mon A Propos, vous savez que je ne donne pas de recettes toutes faites et que je me garde de prétendre que je sais ce qui vous convient. Moi, mon truc en plus, c’est de vous poser des questions qui vous font réfléchir autrement à ce qui pèse sur votre bien-être au quotidien.

Je sais que vos clés pour construire votre équilibre sont en vous ; je vous aide à prendre votre chemin intérieur pour mettre la main dessus et trouver les réponses à vos questions en vous.

Pour vous inscrire et recevoir gratuitement ma méthode pour préserver votre équilibre par vous-même :

==> Cliquez sur ce poster :

Lien bonus gratuit préserver son énergie

Pour enrichir cet article, que pensez-vous de cette info :

Selon une étude de l’Insee, une femme sur deux réduit son temps de travail après une naissance. Est-ce là le début d’une réponse à la question du jour ? Moi, j’ai fait mon choix : j’ai pris un congé parental pour mes deux bébés en bas-âge et je développe ma passion pour l’écriture et l’entraide grâce à mon blog 😀 

Et vous, comment vous êtes-vous organisée après votre maternité pour concilier votre métier avec votre vie de maman ? Regrettez-vous vos choix ? Feriez-vous autrement aujourd’hui ? Etes-vous en pleine réflexion à ce sujet ? Partagez cela en commentaire et rejoignez la #teamnewstart sur Facebook pour rester en contact et faire plus ample connaissance 😉

==> Cliquez sur ce poster pour garder le contact via Facebook

Poster lien page Facebook Madame Newstart

Je t’embrasse et je te souhaite une très belle soirée et fin de semaine 😀

Pour le timing, je sais que tu fais au mieux ; fais-le à ton rythme, tant que le plaisir est au rendez-vous 🙂

A très bientôt 🙂

Celine

Hello ! Je m'appelle Celine, et vous ? Maman épanouie de 2 enfants, je mets mon expérience de guérison du burn-out et mon métier de coach personnelle et professionnelle certifiée au cœur de mes publications pour vous aider à vous poser des questions utiles, apaiser votre mental et mieux avancer dans votre vie de femme et de couple, à votre façon.

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *